Cathédrale de Nantes : Comment la sauver en réduisant ses impôts ?

Publicités

Pour sauver la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, il suffit de faire un don à la Fondation du Patrimoine. Une bonne façon de réduire utilement ses impôts.

L’incendie de grande ampleur qui a ravagé l’intérieur de la cathédrale gothique de Nantes a entièrement détruit le grand orgue. Un appel aux dons à été lancé pour sauver la Cathédrale de Nantes.

Pendant plus de 400 ans, ce grand orgue a connu plusieurs opérations de restauration-extension comme en 1784 ou en 1970, mais a aussi survécu à des épisodes plus sombres comme les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ou l’incendie du 28 Janvier 1972.

Un don pour sauver la cathédrale de Nantes

La Fondation du patrimoine a pris l’initiative de lancer un appel aux dons qui sera ouvert à tous dès cet après-midi, afin de reconstruire le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes (Pays de la Loire). Cette collecte nationale se fait en partenariat avec le ministère de la Culture. Les dons des particuliers issus de la souscription publique seront intégralement reversés aux travaux. La Fondation du patrimoine ne prélèvera aucun frais de gestion (hors conventions de mécénat). Tous les dons sont défiscalisables et se font à cette adresse : www.fondation-patrimoine.org/67426

Lors de l’incendie de Notre-Dame-De Paris, pour encourager les Français à contribuer à la reconstruction de la cathédrale de Notre-Dame, les versements effectués par les particuliers entre le 16 avril et le 31 décembre 2019, ont ouvert droit à une réduction d’impôt de 75 %, dans une limite de 1 000 euros.

Le taux de la réduction d’impôt sur le revenu de 66 % prévu pour les dons effectués aux oeuvres d’intérêt général a été relevé à 75 % pour les sommes versées pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, jusqu’à 1 000 euros (soit un maximum de 750 euros). Au-delà de ce montant, le taux de l’avantage fiscal sera de 66 %. Dans les deux cas, la réduction est plafonnée à 20 % du revenu imposable du donateur.

La Cathédrale de Nantes pourrait bénéficier des mêmes dispositions.