C’est une des surprises de l’été. Sur 6 mois, l’assurance-vie a engrangé 12, 2 milliards, soit plus que sur l’ensemble de l’année 2017.

Eh oui, l’assurance-vie est redevenue le placement chouchou des Français.

Pourtant, les rendements en baisse, les incertitudes sur la fiscalité, tout se conjuguait pour éloigner les Français de l’assurance vie.
Il faut dire que la rémunération du fonds en euros est tombée de 3,38 % en 2010 à 1,83 % en 2018, compensant à peine le rythme de l’inflation.

Mais bon, finalement, la volatilité des marchés financiers et l’alourdissement de la fiscalité sur l’immobilier avec l’IFI, l’impôt sur la fortune immobilière, ont fini par refaire briller l’assurance vie.

Car 1, 8 % de rendement en moyenne pour 2017, c’est pas beaucoup, mais c’est plus que le livret A. Et surtout, c’est mieux que ce que les experts avaient anticipé.

De plus, les taux des fonds en euros pourraient remonter en 2018 grâce aux réserves engrangées sur les marchés boursiers et dans l’immobilier par les assureurs.

Autres phénomènes, les Français se laissent séduire en masse par les contrats d’assurance-vie en unités de compte, investis en Bourse et donc plus risqués. Et ces fonds rapportent 5,3 % en moyenne en 2017.

Le gouvernement compte bien sur cet engouement pour pousser les Français à épargner pour leur retraite !

Publicités

Laisser un commentaire