Publicités

Placements : Pourquoi les français n’aiment pas le risque ?

Les français n’aiment vraiment pas le risque ! Voilà la conclusion de la dernière enquête de l’AMF, l’autorité des marchés financiers.

52% des personnes interrogées refusent tout risque sur les placements, en dépit d’une faible rémunération des placements sécurisés

64% estiment avoir « peu » ou « pas du tout » confiance dans la Bourse.

La crise de 2007 est passé par la !

Pourtant, l’AMF croit voir quelques signes d’un regain d’intérêt pour la bourse

Ainsi 44% des Français jugent les placements en actions comme les supports les plus intéressants sur le long-terme ;

Et 56% pensent qu’il s’agit d’une « bonne idée » pour diversifier ses placements ;

Enfin 1/3 des particuliers exprime un intérêt pour la Bourse.

Pour enfoncer le clou, l’AMF a cherché à évaluer avec précision les rendements de trois supports sur 10 ans, entre décembre 1987 et 2017, le Livret A, les obligations souveraines et actions françaises du CAC 40.

Les obligations ont permis de dégager un rendement de 3,3 % par an sur dix ans. (net de l’inflation, des frais, et de la fiscalité).

Viennent ensuite les actions avec un rendement annuel de 2,7 % par an,

Puis le Livret A, à 1,3 %.

CQFD : le risque ça paye sur le long terme !

Publicités

Jean-Jacques Manceau

Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

Votre avis

%d blogueurs aiment cette page :