Publicités

Bitcoin, comment jouer la baisse sans risques (ou presque) !

Le Bitcoin fait couler beaucoup d’encre. Outil spéculatif pour certain, monnaie du futur ou révolution technologique pour d’autres, ses fluctuations dignes d’un grand 8 attirent les investisseurs. Si comme beaucoup, vous pensez que la bulle Bitcoin va exploser, voici la technique la plus sûre pour miser sur la baisse.

Le 17 décembre 2017, le Bitcoin a atteint les 19 873 dollars, en milieu d’après-midi. La veille, 16 décembre, la monnaie virtuelle avait clôturé à 19 499 dollars. Et tout le monde d’attendre fébrilement que le Bitcoin passe la barre des 20 000 dollars. Mais entre le mardi 19 et le vendredi 22 décembre, patatras ! Le cours de la crypto-monnaie vedette décroche brutalement et accuse une baisse de plus de 33 %. Le bitcoin descendra même jusqu’à 9 085,20 dollars. Un effondrement consécutif à l’annonce de la mise en faillite d’une plateforme online sud-coréenne, victime d’une nouvelle attaque informatique. Le Bitcoin a repris du poil de la bête depuis.

Le Bitcoin est une monnaie cryptographique

Cette monnaie virtuelle n’a donc aucune forme physique et ne s’appuie sur aucun actif sous-jacent, contrairement à l’or, par exemple. Cette « monnaie » peut néanmoins être utilisée chez certains commerçants ou transformée en une autre monnaie comme l’euro ou le dollar sur des plateformes spécialisées. La particularité de cette monnaie est d’être limitée à 21 millions d’unités et divisible jusqu’à la huitième décimale.

Toutes les transactions sur le Bitcoin sont vérifiées et enregistrées dans un registre public réputé infalsifiable appelé « blockchain ». Le système fonctionne sans autorité centrale, ni administrateur unique, mais de manière décentralisée sur l’ensemble du réseau internet. Il existe aujourd’hui de nombreuses monnaies similaires au Bitcoin, tel que l’Ethereum ou le Ripple aux performances au moins aussi extravagantes que le Bitcoin qui reste la plus importante monnaie cryptographique décentralisée avec une capitalisation d’environ 71 milliards de dollars en août 2017.

Jouer le Bitcoin à la baisse

Si vous souhaitez investir ou spéculer sur le Bitcoin, deux choix s’offrent à vous. Vous pouvez en acheter directement sur une plate-forme d’échange, comme Paymium. Mais vous ne pourrez, alors, jouer cette devise qu’à la hausse. Et que le fisc, d’après une instruction parue mi-2014, classera vos gains comme des bénéfices non commerciaux (BNC).

Depuis le 7 décembre 2017 et le lancement de contrats à terme, il est également possible de miser à la baisse grâce à des contrat « futures » sur le bitcoin négociables sur le Cboe Futures Exchange de Cboe Global Markets et sur le CME, la plateforme de transaction de CME Group. Le Nasdaq prévoit de lancer ses propres contrats de futures cette année.

Mais le plus simple est passer par les CFD, les « contract for différence », des outils d’investissement proposés par des courtiers spécialisés qui permettent de miser sur l’évolution aussi bien à la hausse qu’à la baisse du Bitcoin. Avec un CFD vous n’achetez pas des Bitcoins mais vous prenez un pari sur la hausse ou la baisse en passant un contrat avec votre courtier qui porte sur la différence de cours de ce dernier. A chaque baisse du Bitcoin, votre contrat s’apprécie d’autant.

Attention aux effets de levier sur le Bitcoin

Attention, les cours du Bitcoin sont extrêmement volatils et cette monnaie cote en permanence, week-end compris. Il est donc prudent de ne pas utiliser une effet de levier trop important (possibilité de miser jusqu’à 20 fois plus que le dépôt mis en garantie sur le compte ouvert chez le courtier). Il faut également poser des ordres automatiques de vente pour ne pas se laisser surprendre par d’éventuelles fortes baisses.

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :