Comment profiter des forts rebonds boursiers ?

Publicités

Thomas Perret, président et fondateur de Mon Petit Placement – Fintech visant à démocratiser la gestion privée, nous donne ses conseils pour profiter du rebond lié à la victoire de Joe Biden et aux avancées sur un vaccin.

 

Depuis quelques jours, nous assistons une nouvelle fois à des mouvements importants sur les marchés financiers. Entre la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine ce weekend et l’annonce aujourd’hui par les laboratoires Pfizer et BioNTech d’un vaccin « efficace à 90% » contre le Covid-19, les marchés européens sont en forte hausse. La Bourse de Paris affichait +5,46% ce lundi à la mi-journée, soit sa meilleure performance sur une séance depuis six mois. Si ces mouvements sont pour l’heure en nette progression, le contexte reste néanmoins très incertain, il faut donc que les investisseurs, notamment particuliers, restent prudents !

 

 

  1. Fractionner son entrée sur le marché

En cas de versement initial conséquent, on limite l’impact de son timing d‘entrée sur sa performance en entrant en plusieurs fois sur le marché. On commence avec un produit peu volatil et on dynamise progressivement sa position. On obtient ainsi un point d’entrée moyen qui à coup sûr sera bénéfique sur le long terme. On expérimente le marché progressivement et on teste sa tolérance aux fluctuations. Plus le marché est volatil, plus c’est une stratégie qui s’avérera payante !

 

  1. Lisser son point d’entrée avec des versements programmés

On contrôle sa prise de risque avec des versements mensuels qui limitent encore plus notre dépendance au timing de notre entrée. Cela permet de bénéficier d’une éventuelle baisse du marché. On réconcilie son mode de vie avec l’investissement. Plus besoin d’avoir un capital de départ important pour se lancer. On épargne ainsi régulièrement une partie de ses revenus.

 

  1. Se détacher des bruits de marché

Il est nécessaire de distinguer l’impact immédiat sur les marchés financiers et l’impact macroéconomique qui reste encore incertain sur l’économie à long terme. Or, placer son épargne, c’est viser sur le long terme pour atténuer les fluctuations du marché. Il est donc important de se tenir à l’horizon de placement que l’on s’est fixé. Les fluctuations du marché font partie intégrante de l’expérience de l’investisseur. Gérer ses émotions permet d’agir de façon rationnelle et ne pas prendre des décisions dans la panique.

 

  1. Garder du cash pour des versements libres

En gardant une poche de cash, on peut se permettre de saisir les opportunités qui se présentent. En investissant au moment des fortes baisses du marché on abaisse son coût moyen d’acquisition et on booste sa performance.

 

  1. Désensibiliser son investissement à l’approche de la sortie

Quand la date à laquelle on souhaite retirer son placement approche, les gains sont sensibles aux fluctuations du marché. On les sécurise en désensibilisant sa position sur des produits moins volatils.

Votre avis