Produits structurés : La faible volatilité fait baisser les rendements

Publicités

Feefty, la fintech spécialisée sur les produits structurés, a lancé en début d’année un baromètre mensuel totalement inédit sur les produits structurés. Celui-ci illustre l’évolution des 3 types de produits les plus souscrits du marché via un indicateur de référence.

Les produits structurés sont des produits associant un placement financier traditionnel, tel que des indices boursiers ou des actions, à des produits dérivés. Cette combinaison donne naissance à un nouveau produit financier avec ses propres caractéristiques.

Ils peuvent être adaptés à tout contexte de marché. Ils prennent souvent la forme juridique d’EMTN (Euro Medium Term Notes), c’est-à-dire des obligations moyens termes à capital non garanti émises par un émetteur (une banque dans le cadre des produits structurés) qui se porte garante de l’émission.

Ce sont des produits présentant un risque de perte en capital, construits à la carte, et qui répondent aux besoins des épargnants en fonction du contexte de marché. Les conditions de fonctionnement sont clairement définies dans le prospectus détaillé de l’offre.

Les produits structurés peuvent offrir une espérance de rendement supérieur aux fonds euros avec une garantie en capital ou un niveau de protection qui les rendent moins risqués qu’un placement actions.

 

Que s’est-il passé cet été sur le marche des produits structurés ?

Rien, ou presque… sur les marchés financiers. Néanmoins, sur la période estivale, le baromètre affiche une baisse de l’ensemble des coupons, car lorsque le marché fait du sur-place la volatilité, elle, baisse.

En effet, selon la typologie du produit, Autocall, Phoenix ou Reverse, les coupons perdent entre 0,5 et 1,34%. Plus on est prémuni contre le risque, moins les coupons ont été écrêtés pendant l’été. Exemple avec le Reverse qui n’a baissé que de 0,50% mais avec un coupon garanti quelle que soit l’évolution du marché.

Historiquement, les conditions offertes par les produits structurés restent attractives.

« Sur une période aussi calme, on aurait pu penser avoir des cotations similaires entre les mois de juin et septembre, or le principal carburant du produit structuré étant la volatilité – ce mécanisme de fluctuation des marchés – plus elle est élevée, meilleures sont les cotations et inversement. Cette volatilité dans ce marché calme a fortement baissé donc les produits qui ont été lancés cet été ont perdu entre 0,50 et 1,5 % selon les typologies de produits choisis, commentent les co-fondateurs.

Il faut être plus que jamais sélectif. La diversification offerte par les indices traditionnels n’est probablement plus la meilleure embarcation pour naviguer sur les marchés à court terme.

« Sélectionner un titre ou un secteur puis choisir une protection pour me prémunir contre un risque éventuel de marché par rapport à un rendement espéré de 5 à 7% permet d’apporter de la certitude dans un contexte d’incertitude », expliquent les co-fondateurs

La 1ère semaine de septembre qui vient de s’écouler a été agitée, avec une hausse significative de la volatilité principalement aux États-Unis, reste à voir si elle sera annonciatrice de la suite pour cette fin d’année.

 

Baromètre au 31 août 2020 des principaux produits structurés

Autocall : Coupon capitalisé de 6,88 % en baisse de 1,34 % sur la période de l’été (remboursement à 100% et niveau de protection du capital à -30%)

Phoenix : Coupon distribué de 4,17% en baisse de 0,72 % sur la période de l’été (jusqu’à -30% et un niveau de protection du capital à -30%)

Reverse : Coupon garanti de 2,42% en baisse de 0,50 % sur la période de l’été (niveau de protection du capital à -30%)