SCPI : Collecte en baisse au premier semestre 2020

Publicités

Les SCPI (Société civile de placements immobiliers) et leurs petites sœurs les OPCI (Organisme de placement collectif en immobilier) grand public ont collecté 5 milliards d’euros au premier semestre. Soit une baisse de 8% sur un an.

« Comme attendu, la collecte et la distribution des fonds au premier semestre ont connu un ralentissement lié à l’impact de la Covid-19 et du confinement sur les réseaux de distribution et aux mesures d’aménagement des loyers commerciaux en soutien aux TPE et PME en difficulté » explique Frédéric Bôl, le Président de l’ASPIM (Association française des Sociétés de Placement Immobilier) .

Dans le détail, les SCPI Immobilier d’entreprise et fiscales ont collecté 3,43 milliards d’euros au premier semestre 2020, en baisse de 20% par rapport au premier semestre 2019.

Après un premier trimestre en ligne avec la croissance observée en 2019 (+23%), la collecte nette des SCPI au second trimestre fut nettement impactée par la période de confinement imposée jusqu’au 11 mai.

En effet, les SCPI ont réalisé une collecte nette de 875 millions d’euros, montant en baisse de 60% par rapport au second trimestre 2019.

Cette collecte néanmoins positive témoigne notamment de la capacité des réseaux de distribution à dématérialiser les souscriptions.

Du côté du marché de l’investissement, les SCPI sont restées très actives au premier semestre 2020 en dépit de la crise sanitaire. Elles ont réalisé pour 3,5 milliards € d’acquisitions sur les six premiers mois de l’année contre 3,6 milliards € au premier semestre 2019. Les bureaux représentent toujours la majorité des acquisitions en valeur (57%), suivis par les commerces (19%), la logistique (8%), l’hôtellerie (6%) et la santé (4% en incluant les EHPAD, résidences seniors et centres de santé). Le montant des parts de SCPI échangées sur le marché secondaire s’établit à 575 millions € au premier semestre 2020, en hausse de 22% sur un an.

Fortes hausses des reventes de parts

Le montant des parts de SCPI échangées sur le marché secondaire s’établit à 575 millions € au premier semestre 2020, en hausse de 22% sur un an. L’activité du marché secondaire s’est accélérée au second trimestre avec 300 millions € de retraits de parts compensés par des souscriptions, montant en hausse de 33% par rapport au second trimestre 2019. Le marché secondaire est resté fluide avec un taux de rotation rapporté à la capitalisation de 0,86% contre 0,82% au premier semestre 2019. En dépit de l’impact des mesures de confinement sur la collecte, l’ensemble des nouvelles demandes de retraits ont été compensées par des nouvelles souscriptions.

Des performances en baisse

Selon l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France, la performance globale des SCPI d’entreprise au 30 juin 2020 s’établit à +5,3% sur une année glissante. Cette performance globale est constituée d’un rendement courant de +4,2% (en baisse de 0,2 point sur un trimestre) et d’une revalorisation des parts de +1,2% (en baisse de 1,1 point sur un trimestre). En raison des mesures d’accompagnement des locataires les plus impactés par la crise sanitaire (report ou annulation de loyer accordés), l’intégralité des dividendes initialement prévus n’a pas été distribuée au premier semestre. En moyenne, les acomptes de dividendes versés sont en baisse de 10% par rapport au premier semestre 2019. Les gérants anticipent un retour à la normale, qui sera corrélé à une amélioration des taux de recouvrement, au second semestre.

Selon l’indice IEIF OPCI Grand Public au 30 juin 2020, la performance globale s’établit à -2,6% depuis le 1er janvier et -0,2% sur un an. Ces évolutions s’expliquent par une contre-performance de la poche « foncières cotées » suite au décrochage de marchés boursiers courant mars (l’indice Euronext IEIF SIIC France a reculé de 32,4% entre le 1er janvier et le 30 juin 2020).