Publicités

Enfin une bonne nouvelle pour les retraités !

Une bonne nouvelle pour les retraités

350 000 retraités vont bénéficier d’une baisse de la CSG en 2019. C’est plus que les 100 000 annoncés. Cela suffira-il à calmer la grogne des retraités ?

Le prochain budget s’annonce difficile pour les retraités. Surtout pour les 14 millions qui risquent encore de trinquer. Ils vont devoir supporter un nouveau gel de leurs pensions, avec une progression limitée à 0,3 %. Soit moins que l’inflation ! Mais dans le même temps, le gouvernement a confirmé que 350 000 retraités vont bénéficier d’une baisse de la CSG en 2019. C’est plus que les 100 000 annoncés.

Baisse de la CSG pour 350 000 retraités

Depuis le 1er janvier 2018, les retraités dont le revenu fiscal de référence (RFR) est égal ou supérieur à 14 404 euros ou à 22 096 euros pour un couple ont vu leur taux de contribution sociale généralisée, la CSG, passer de 6,6 % à 8,3 %. Ceux qui sont en dessous de ces seuils depuis au moins deux ans, bénéficient d’un taux réduit de 3,8 %.

La bonne nouvelle est donc que ceux qui bénéficiaient du taux réduit (3,8 %) en 2017 et en 2018 et qui sont passés au taux plein de 8,3 % verront leur taux être à nouveau réduit. Car les députés ont adopté la semaine dernière en séance publique l’article 11 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 qui limite les effets de la hausse de la CSG pour les titulaires de pensions de retraite ou d’invalidité. La même disposition sera appliquée à la contribution de solidarité pour l’autonomie (CSA).

CSG plein pot pour ceux qui dépasse le seuil

Selon le Gouvernement, 350 000 foyers bénéficieraient de cette mesure en 2019. Pour les autres ceux qui en 2019, continuent de dépasser le seuil, vous devrez payer la CSG plein pot (8,3 %) sur vos pensions versées en 2020. Car aucun des amendements introduits en commission, qui prévoyaient notamment une modulation plus importante du taux de la CSG ou une annulation de la hausse décidée l’année dernière, n’a été adopté.

Publicités

Jean-Jacques Manceau

Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

Votre avis