Ca y est ! Le 15 septembre est arrivé. J’imagine que, comme tout le monde vous avez choisi un taux pour votre imposition à la source, bien adapté à votre situation. Non ? Bon, c’est n’est pas grave !

C’est vrai qu’au départ la date limite fixés par l’administration était le 15 septembre.

Mais dans ce domaine, le moins que l’on puisse dire est que l’administration « tatonne » un peu.

Bercy vient de repousser la date limite au 15 décembre, en précisant toutefois qu’ « il est préférable d’opter pour l’individualisation du taux ou la non transmission du taux avant le 15 septembre puisque c’est à cette date que l’administration fiscale va envoyer tous les taux aux employeurs ».

Sans démarche de votre part, le fisc vous appliquera un taux dit “personnalisé”. Taux calculé pour l’ensemble de votre foyer fiscal en fonction des revenus et charges déclarés cette année.

Et après on ne peut plus rien bouger ?

Si. En cas de mariage, de Pacs, de décès, de divorce ou de naissance, vous pourrez modifier votre impôt en direct.

A condition de faire le changement dans les 60 jours, le fisc appliquera ensuite le taux d’imposition découlant de la nouvelle situation, dans les 3 mois suivant sa notification.

Si vous dépassez les délais, il faudra payer et attendre l’année suivante  pour changer !

 

Publicités

Laisser un commentaire