Assurance-Vie, Pourquoi Les Assureurs Ne veulent Plus Vous Vendre Des Contrats En Euros

Pourquoi les assureurs ne veulent plus vous vendre des contrats d’assurance-vie en euros ?

L’assurance-vie, le placement préféré des français, a pris un coup dans l’aile. Selon les dernières estimations de la FFA, la Fédération française de l’assurance, la collecte brute – le total des cotisations versées sur les contrats d’assurance-vie – va en s’amenuisant par rapport à l’année 2016 : 11, 1 milliards d’euros en février 2017 après 11,4 Md€ en janvier 2017 contre 12,5 Md € et 12,3 Md € en janvier et février 2016.

Mais surtout, la proportion investie sur les contrats d’assurance-vie en euros, les plus sécurisés, se réduit comme peau de chagrin ! En revanche, les contrats en unités de compte (UC), placés en actions et qui comportent un risque de perte en capital, augmentent. Ils représentent désormais 27% des versements. Ainsi, en février 2017 les « unités de compte » ont drainé 3,2 Md € contre 2,5 Md € en février 2016.

Pourquoi les Français vouent-ils aux gémonies les contrats d’assurance-vie en euros, leur placement chouchou depuis 40 ans ?

Assurance-Vie, Pourquoi Les Assureurs Ne veulent Plus Vous Vendre Des Contrats En Euros

Un commentaire

  1. […] Les sommes d’argent déposées sur un contrat d’assurance vie ne sont pas bloquées. Ce placement peut donc être utilisé  pour placer son argent un trimestre ou deux. Les contrats en euros de l’assurance vie ont rapporté 1,8 % en moyenne en 2017. Mais ce taux s’entend avant fiscalité : net d’impôt, il est en fait situé entre 1,5 et 0,9 % (la fiscalité variant selon la durée de détention du contrat, la temporalité des versements et le montant d’encours détenu).Avant 8 ans, l’assurance vie en euros rapporte encore près de 1,5 % net d’impôt et de prélèvements sociaux, en cas de rachat entre 0 et 4 ans après l’ouverture compte tenu de l’application de la flat tax.Après 8 ans de détention, les gains ne sont pas imposables dans la limite de 4 600 euros par an pour une personne seule ou 9 200 euros pour un couple, grâce à un mécanisme d’abattement fiscal. Soit un écart de rendement qui peut aller du simple au double ou au triple entre le livret A et le fonds euros. […]

Votre avis Annuler la réponse.