Défiscalisation : Ce qui change pour vous en 2021

photo manipulation 1825450 1920 scaled Défiscalisation : Ce qui change pour vous en 2021
Publicités

Dons, Pinel, IR-PME… la loi de Finance pour 2021 prévoit la prolongations de plusieurs « carottes fiscales ». Voici tout ce qui change pour vos en matière de défiscalisation en 2021.

75 % de réduction d’impôt pour les dons

Principale nouveauté 2021, le gouvernement a relevé le seuil de dons profitant de la réduction d’impôt à 75% à 1 000 euros.

Un relèvement valable pour les dons effectués aux organismes d’aide aux personnes en difficulté jusqu’au 31 décembre 2020. Finalement, suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances pour 2021, ce seuil restera à 1 000 euros (au lieu de 553 euros en théorie) pour les dons effectués auprès de ces organismes en 2021, ce qui représente une réduction d’impôt maximale de 750 euros. Au-delà de ce seuil, c’est le taux « classique » de 66%, valable pour les autres associations d’intérêt général, qui s’appliquera.

Réduction p prolongée mais rabotée

L’incitation fiscale à l’investissement locatif « Pinel », valable pour les projets immobiliers neufs, est prolongée jusqu’en 2024 par la loi de finances.

Mais le dispositif sera progressivement rogné à partir de 2023. En attendant, la réduction (de 12%, 18% ou 21% sur 6, 9 ou 12 ans, à raison de 2% du montant investi par an) reste identique. Une évolution notable toutefois : le dispositif Pinel ne concernera désormais plus que les bâtiments d’habitation collectif, autrement dit l’acquisition d’appartements à louer dans un immeuble neuf. Plus concrètement, les maisons individuelles neuves à louer seront exclues du Pinel à compter du 1er janvier 2021, suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances. Les projets de construction individuelle initiés avant le 1er janvier 2021 restent évidemment éligibles, la date du dépôt de la demande de permis de construire faisant foi.

La réduction IR-PME à nouveau à 25%

Longtemps reportée, pour des raisons de réglementation européenne, la majoration de la « réduction m » de 18% à 25% est finalement appliquée depuis août 2020.

Elle s’applique aussi bien à l’investissement en direct dans les PME qu’à l’investissement dans les « fonds fiscaux »f. Cette réduction à 25% est prolongée en 2021 pour les mêmes investissements en direct et dans les FCPI ou FIP éligibles.

Plafonnement majoré pour certains investissements solidaires

Une entorse au plafonnement global des niches fiscales, de 10 000 euros par an : l’investissement en direct au capital d’entreprises solidaires d’utilité sociale (ESUS) réalisé en 2021 bénéficiera temporairement d’un plafonnement majoré de 3 000 euros (sous réserve d’aval de la Commission européenne).

Plus concrètement, investir au capital d’une structure reconnue comme ESUS permettra de profiter d’une réduction IR-PME de 25%, et cette réduction pourra exceptionnellement dépasser le plafonnement global des niches fiscales. Jusqu’à 13 000 euros au total si vous utilisez pleinement ce plafonnement dérogatoire.

Sofica

Ces fonds de défiscalisation dédiés au financement du cinéma et de l’audiovisuel profitent d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 48% dans certains cas. Ce dispositif est prorogé jusqu’en 2023 par la loi de finances pour 2021.

Votre avis