Cette appli que les banques vont proposer pour calculer le bilan carbone de vos achats

Publicités

Greenly a créé une application mobile gratuite, intégrée dans votre appli bancaire, pour calculer son empreinte carbone à partir de ses dépenses bancaires.

En pratique, les banques partenaires pourront intégrer le Référentiel Carbone Participatif Greenly dans leur application mobile via une API, c’est-à-dire une interface de programme applicatif, qui analyse chaque transaction bancaire et estime son empreinte carbone en fonction du produit ou du fournisseur.

Pour le client final, l’objectif principal est d’aider chacun à mieux gérer son budget, en atteignant des objectifs de réduction carbone qui peuvent aussi faire économiser de l’argent.

Selon une estimation de Greenly, les changements de comportements individuels permettraient de réduire de 10 à 20% son empreinte personnelle sans sacrifice démesuré, par exemple en réduisant sa consommation de viande, en basculant vers des énergies vertes ou en s’orientant vers des transports bas carbone.

A l’échelle d’un pays, l’implication des particuliers est essentielle pour atteindre l’objectif fixé par l’Onu de réduction des émissions de 7,6% par an d’ici 2030, pour limiter le réchauffement climatique à moins de 2°, en ligne avec l’Accord de Paris.

En France, 43 millions de personnes utilisent au moins une fois par mois leur application bancaire mobile ou web. L’API de Greenly offre la possibilité de diffuser très largement cette mesure d’impact personnel. L’ambition affichée est d’imposer une nouvelle norme en matière de suivi de son empreinte personnelle et d’inciter le plus grand nombre à prendre conscience de son impact.  Grâce à un premier partenariat avec BNP Paribas, ce seront déjà 2 millions d’utilisateurs en France qui pourront avoir une première estimation de leur empreinte carbone.

Comment fonctionne le calcul du bilan carbone ?

Les estimations de Greenly se fondent sur l’analyse de chaque libellé de transaction, auquel est appliqué un « facteur d’émissions monétaire ». Cette méthode de calcul est typiquement promue par l’ADEME pour estimer le contenu carbone des biens et des service achetés par les entreprises pour établir leur bilan carbone. Elle est désormais accessible aux particuliers.

Ce coefficient correspond au ratio des émissions d’un produit sur son cycle de vie rapporté au prix. Il peut aussi être calculé en faisant le ratio des émissions d’un secteur d’activités rapporté à son chiffre d’affaires. Greenly enrichit son API d’une mesure de ces ratios par fournisseurs, pour proposer aux particuliers des alternatives dans leurs dépenses du quotidien.

Pour assurer l’intégrité et la transparence de ses évaluations, Greenly travaille avec un Conseil Scientifique qui comporte des acteurs reconnus de la mesure de l’empreinte carbone, notamment Yann Leroy, professeur à Centrale, ou Caroline Alazard, qui a créé GreenNext au début des années 2000 avec Nicolas Houdant, aujourd’hui DG du cabinet Energies Demain, ou encore Michel Bauer, auparavant chercheur au CNRS et professeur à HEC. A noter également la présence de Luc Julia, expert mondialement reconnu en l’intelligence artificielle, vice-président de l’innovation et directeur de la technologie de Samsung et co-créateur de Siri.