Publicités
Breaking News

Quand le piratage fait baisser les prix de Netflix et d’Amazon Prime

Une personne sur cinq dans le monde pirate les plates-formes de vidéos payantes, comme Netflix ou Amazon Prime. Un manque à gagner estimé à 10 milliards de dollars qui a des conséquences étonnantes !

Encore une étude qui risque de faire grincer des dents chez Netflix, Amazon Prime ou Hulu. Selon le site spécialisé dans le streaming vidéo CordCutting.com, environ 1 personne sur 5 aujourd’hui utilise le compte d’une autre personne pour se connecter à leur site. Avec une préférence pour Netflix puisque c’est ce site qui est piraté le plus longtemps : 26 mois, contre 16 mois pour Amazon Prime ou 11 mois pour Hulu.

Le manque à gagner est estimé à plus de 10 milliards de dollars par an pour les sites de streaming vidéo payant sur abonnement.

Rien qu’en France, les pirates seraient au nombre de 13 millions selon une étude du cabinet EY qui s’appuie sur les chiffres de l’Alpa (association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) et les données Médiamétrie. Cela représenterait (pour les créateurs, les diffuseurs et l’État) un manque à gagner de 1,35 milliard d’euros en 2016 et 1,18 milliard en 2017.

« Réinjecter ce manque à gagner dans l’économie légale pourrait générer plus de 2 000 emplois directs et encore davantage d’emplois indirects, rapporter 430 millions d’euros de collecte pour l’État et les organismes sociaux, et générer 265 millions d’euros pour les ayants droit et le financement de la création », assure EY. Voire !

Lire la suite sur Forbes

Publicités

Votre avis

%d blogueurs aiment cette page :