Faut-il être assuré pour rouler en gyropode ?

Faut-il être assuré pour rouler en gyropode ?
Faut-il être assuré pour rouler en gyropode ?

Elles devraient figurer en bonne place sous le sapin de Noël cette année. Les trottinettes électriques et autres roues gyropodes sont à la mode. 80 000 personnes ont déjà adopté ce moyen de transport écologique et économique. Mais attention : ces véhicules doivent-être assurés.

Véritable tendance depuis quelques années, gadget à la mode pour certains, véritable moyen de locomotion pour d’autres, le gyropode se décline en différents modèles : sans guidon ou avec, des gyropodes type skate, des gyropodes Segway ou autres.

Mais attention quelque que soit leur forme, leur vitesse de pointe ou leur prix : ces véhicules doivent-être assurés.

Car les engins de déplacement personnel motorisés sont soumis à la même obligation d’assurance de responsabilité civile que les véhicules motorisés tels que les motos ou les voitures rappelle la Fédération française de l’assurance (FFA).

Cette assurance de responsabilité civile couvre les dommages occasionnés aux tiers (piéton, cycliste, etc.).
Pour être en règle avec l’obligation légale d’assurance, il faut donc impérativement déclarer l’utilisation de son engin motorisé à son assureur.
Celui-ci :
– soit proposera de souscrire un contrat d’assurance spécifique pour l’utilisation d’un engin de déplacement personnel (EDP) ;
– soit adaptera la garantie responsabilité civile vie privée du contrat d’assurance habitation déjà souscrit.
En cas de dommages corporels infligés à un piéton, par exemple, sans être assuré, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) intervient pour indemniser la victime mais se retourne ensuite contre le responsable pour récupérer les sommes versées à la victime, majorées de 10 %. Par ailleurs, la conduite sans assurance d’un véhicule motorisé constitue un délit. Même s’il s’agit d’un cadeau de Noël !

 

Publicités
A propos de Jean-Jacques Manceau 193 Articles
Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire