Investissement Locatif, Un Ticket d’Entrée Très Raisonnable !

My Little Money

Si comme beaucoup d’investisseurs, vous vous dites que l’immobilier locatif n’est pas dans vos moyens, voici quelques chiffres qui vont vous prouver le contraire.

 

Bonne nouvelle pour les investisseurs. Le gouvernement a décidé de proroger la loi Pinel, le principal dispositif fiscal d’aide à l’investissement locatif, pour une durée de 4 ans, jusqu’au 31 décembre 2021. Il ne devrait pas changer de nom mais les conditions d’application et d’éligibilité vont évoluer. Ce dispositif sera mieux ciblé pour accélérer la construction de logements dans les zones les plus tendues du territoire.

De quoi offrir encore quelques belles opportunités d’investissement. En 2017, le locatif privé devrait représenter 16,3 % des logements construits contre 11,6 % en 2014, confirmant ainsi la progression de ce marché, dans un environnement immobilier très porteur.

Il faut dire que l’immobilier reste l’actif privilégié des Français, selon la dernière étude du Crédit Foncier. Si elles disposaient d’une somme d’argent à investir, les personnes interrogées répondent qu’elles privilégieraient en 1er choix l’immobilier (70 %), puis l’assurance-vie (15 %), l’épargne sécurisée (8 %) et enfin les marchés financiers (7 %).

Cet attrait pour l’immobilier reste fort même une fois l’investissement réalisé : 94 % des investisseurs locatifs sont très ou assez satisfaits de l’investissement qu’ils ont réalisé au 1er semestre 2017.

Alors si, comme beaucoup d’investisseurs, vous vous dites que l’immobilier locatif n’est pas dans vos moyens, voici quelques chiffres qui vont vous prouver le contraire.

Selon le portrait-robot dressé par le Crédit Foncier, en moyenne, l’investisseur locatif a 45 ans, vit en couple (73 % d’entre eux), et dispose dans son ménage d’un revenu de 70 300 euros. Il achète plutôt un appartement de deux pièces de 45 m2 pour un coût médian de 168 000 euros.

Ce bien est très souvent acquis grâce à un financement avec peu ou pas d’apport sur une durée moyenne de 20 ans et 5 mois. La baisse des taux de crédit immobilier a encouragé les investisseurs à acquérir des biens d’un montant plus élevé (hausse de 7 % sur les deux dernières années).

Et pour ceux qui hésitent entre le neuf et l’ancien, sachez que dans le neuf, la première motivation est fiscale alors que dans l’ancien : la fiscalité n’est que la 7e motivation, loin derrière le désir de se constituer un patrimoine ou le souhait de disposer plus tard d’un revenu complémentaire à la retraite. Moins d’un quart des investisseurs dans l’ancien a l’intention de revendre le bien plus tard. L’investissement se fait essentiellement à proximité du domicile de l’investisseur.

L’emplacement ! La valeur cardinale de l’immobilier.

Publicités
A propos de Jean-Jacques Manceau 193 Articles
Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. Chouette ! Un nouveau baromètre immobilier ! – My Little Money

Laisser un commentaire