[Immobilier] Chouette ! Un nouveau baromètre !

Le 1er Baromètre de l’attractivité des grandes villes françaises place Lille en tête des villes de France les plus favorables à la fois en termes d’emploi et de pouvoir d’achat immobilier.

Comment évaluer l’attractivité d’une ville ? Le site d’emploi Jobijoba et le courtier Meilleurtaux.com inaugurent une nouvelle méthodologie et donc un nouveau baromètre qui croise pour la première fois des données emploi, salaire, logement, afin d’établir un palmarès des 20 plus grandes villes françaises offrant le plus d’opportunités. Partant du principe qu’un emploi stable et un salaire conditionnent généralement l’accès au logement.

L’étude mesure ainsi le nombre d’offres d’emploi en CDI rapporté au nombre d’habitants et le pouvoir d’achat immobilier. Le pouvoir d’achat immobilier a été calculé à partir du salaire moyen dans chaque ville, des taux d’intérêt pratiqués localement et du prix de l’immobilier.

Et selon le 1er Baromètre de l’attractivité des grandes villes françaises, Lille est la ville de France la plus favorable à la fois en termes d’emploi et de pouvoir d’achat immobilier en tenant compte des salaires nets proposés. Elle est suivie par Grenoble et Dijon.

La capitale des Hauts-de-France affiche en effet 12,3 offres de CDI pour 100 habitants, ce qui la place en seconde position au niveau national. «  Les recrutements à Lille ont progressé de 10 % en 2017 par rapport à l’année précédente, alors que la progression moyenne au niveau national est de 8,2 %  », précise Anne-Julie Le Serviget, experte métier de Jobijoba. Les ingénieurs et profils informatiques, tout comme le secteur tertiaire et la santé y ont le vent en poupe. Le pouvoir d’achat immobilier ressort, quant à lui, à 57 m2 (rapporté aux salaires nets moyens), soit au 10e rang.

Grenoble se classe seconde, grâce là aussi au dynamisme de son marché de l’emploi qui se positionne au 3ème rang en France avec 10,5 offres en CDI pour 100 habitants. « La grande ville des Alpes affiche en même temps un pouvoir d’achat immobilier de 66 m2 (6e rang) », explique l’étude.

Dijon est troisième : sa relative faiblesse en matière d’offres d’emploi (7ème avec 8,4 CDI pour 100 habitants) est compensées par un meilleur pouvoir d’achat immobilier (73 m2, ce qui la place en quatrième position).

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :