Un placement à 5 % sans risque, ça vous tente ?

Les SCPI offrent un rendement de 5 % en investissant dans des immeubles de rendement.
L'immeuble qui pousse à Montpellier de l'architecte Edouard François. Photo DR.

Les SCPI offrent un rendement de 5 % en investissant dans des immeubles de rendement.
L’immeuble qui pousse à Montpellier de l’architecte Edouard François. Photo DR.

Un placement à 5 %, ça vous tente ? Osez les SCPI.

Le placement dans les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, la « pierre-papier » dans le jargon, a encore révélé tout son potentiel d’attraction auprès des épargnants en quête de rendement en 2016.

Selon les chiffres de MeilleureSCPI.com, le succès de ce produit investi en immobilier d’entreprise est du à son rendement bien meilleur que celui des autres placements. Il atteint en moyenne 4,64 % en 2016 (avec les acomptes exceptionnels), d’après les estimations du spécialiste en ligne. Toutefois, ce taux est en baisse continue depuis plusieurs années et devrait encore diminuer. « Nos projections de taux de distribution sur valeur de marché sont de 4,40 % pour l’année 2017 », prévoit ainsi MeilleureSCPI.com. Les actifs sur lesquels ont porté les investissements des SCPI au dernier trimestre 2016 ont enregistré un rendement immobilier moyen de 5,16 %, un taux trop faible pour maintenir le niveau actuel de rendement moyen distribué aux porteurs de parts.

Une SCPI, comment ça marche ?

Concrètement,  vous achetez des parts de SCPI.  Vous en devenez actionnaire en détenant une partie du capital et serez donc rémunéré par la distribution de dividendes, sous la forme de coupons trimestriels. Ces revenus seront principalement fiscalisés dans la catégorie des revenus fonciers et seront soumis aux prélèvements sociaux.

Il existe deux catégories de SCPI : les SCPI à capital fixe dont les parts sont émises au moment de la création de la SCPI et s’échangent ensuite de grès à grès dans le temps et les SCPI à capital variable dont il est possible d’acheter et de vendre des parts à tout moment, en s’adressant directement à l’émetteur de la SCPI. Il est souvent préférable de privilégier les SCPI à capital variable pour leur liquidité plus importante, leurs parts se revendant plus rapidement.

Publicités
A propos de Jean-Jacques Manceau 193 Articles
Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

5 Trackbacks / Pingbacks

  1. Investir dans l’immobilier avec peu de capital, ce n’est pas possible ? | my little money
  2. Qui paye ses dettes s’enrichit ? – my little money
  3. Epargne, Immobilier, Placement, Finance, les 10 chiffres à retenir de la semaine du 4 décembre ! – My Little Money
  4. SCPI fiscales : Que valent ces placements défiscalisés ? - My Little Money
  5. SCPI : La tentation de l’Europe !

Laisser un commentaire