Publicités

[vidéo] La vertu ça paye moins que le vice ?

Vrai ou faux ? La vertu ça paye moins que le vice ?

La réponse en vidéo avec Tatoufo ! La Web série qui parle d’argent autrement !

La vertu ça paye moins que le vice

Alors ça y est ! Vous avez pris vos bonnes résolutions pour 2017 ?

Arrêter de fumer, de boire, manger sain, faire du sport…

Bon on le sait tous… ça va pas tenir longtemps.

Il paraît qu’à peine 12 % des résolutions de début d’année survivent au mois de janvier…

Sinon, pour se donner bonne conscience sans trop d’effort, il y a… l’investissement dans les fonds éthiques…

Ça consiste à placer son argent dans les entreprises qui concilient le mieux développement économique et impact social et environnemental.

Et pour pas que les gérant des fonds nous pipotent, un label public  a été créé.

Bon, c’est cool mais, en bourse l’éthique ça rapporte moins que le vice !

Tatoufo !

Qu’il s’appelle ISR pour investissement socialement responsable ou

ESG pour Environnement, Social, Gouvernance, les fonds « éthiques » cartonnent !

Selon le cabinet spécialisé Morningstar, sur le long terme, les fonds ISR font aussi bien, voire mieux, que les fonds classiques.

Ils font même très bonne figure face au fameux Vice fund, investi exclusivement dans les fabricants de tabac, d’armement, d’alcool ou des casinotiers.

Des valeurs qui ont pourtant le vent en poupe depuis l’élection  de Donald Trump

Et oui, la vertu ça peut rapporte autant que le vice !

Voilà au moins une bonne nouvelle pour 2017.

Publicités

Jean-Jacques Manceau

Jean-Jacques Manceau est diplômé d’un DEA d’Etudes politiques de Lille 2. Il commence sa carrière de journaliste à la Voix-du-Nord et à l’Etudiant avant de se spécialiser dans l’économie et la finance. D’abord au Revenu puis à Capital. Il devient rédacteur en chef à l’Expansion en 2002. Spécialiste en stratégie d'entreprise, il écrit en 2010 un ouvrage sur « Le Club Med, réinventer la machine à rêve ». En 2012, il s’oriente dans la communication en devenant Directeur de la communication externe d'une multinationale du sport. Il est aujourd'hui auteur et éditorialiste.

Un commentaire sur “[vidéo] La vertu ça paye moins que le vice ?”

Votre avis